LA RÉGÉNÉRATION URBAINE AVEC RACHELE

➡ DOWNLOAD THE ENGLISH VERSION

PEUX-TU TE PRÉSENTER ?

Je m’appelle Rachele Furfaro, j’ai 60 ans et je suis la présidente de Foqus Fondazione Quartieri Spagnoli ONLUS. J’ai fondé il y a 30 ans l’école Dalla Parte Dei Bambini. Nous accueillons chaque année près de 800 élèves dans nos 4 structures à Naples. Une de ces écoles se trouve ici, à Foqus.

 

QUEL EST LE CONCEPT DE FOQUS ?

Foqus est un projet de régénération urbaine lancé en 2014. C’est un écosystème dans lequel les citoyens, le personnel éducatif et les acteurs privés coopèrent pour développer ensemble des projets durables.

 

QUELLE EST L’HISTOIRE DE CE LIEU ?

Nous nous trouvons ici dans l’ancien Istituto Montecalvario, un monastère de 10 000 m2 fondé en 1560. Jusqu’à présent, quelques nonnes enseignaient aux enfants du quartier. Faute de moyens, elles ne pouvaient restaurer le lieu qui tombait en ruines petit à petit. Elles m’ont alors contacté pour m’alerter de la situation.

Ce monastère est situé dans les Quartieri Spagnoli [« Spanish Quarters »], un district difficile de Naples : quartier très populaire, haut taux de criminalité, taux de chômage le plus élevé de la ville, taux d’alphabétisation faible, aucun espace vert et de détente, etc.

En accord avec les nones, nous avons créé un tout nouveau projet urbain fondé sur la culture et l’éducation afin de les soutenir et de venir en aide aux habitants de ce quartier.

« Nous avons créé un tout nouveau projet urbain fondé sur la culture et l’éducation afin de les soutenir et de venir en aide aux habitants de ce quartier. »

 

QUELLES SONT VOS ACTIVITÉS ?

Tout d’abord nous agissons en faveur de l’Éducation. Nous avons installé une de nos écoles dans le monastère et avons ouvert la première crèche du quartier. C’est une grande avancée, notamment pour aider les femmes dans leur recherche de travail.

Ensuite vient la Culture. Nous louons des locaux à loyers modérés à des créatifs porteurs de projet culturels et artistiques. Tu pourras trouver ici ,entre autres, un studio photo, un graphiste ou encore l’École des beaux-arts de Naples. Mais nous ne voulons pas uniquement mettre à disposition des espaces de travail, l’intérêt est de créer une communauté.

Nous utilisons également notre cour extérieure pour accueillir des expositions artistiques mais aussi notre projet de jardin partagé.

 

PEUX-TU M’EXPLIQUER VOTRE MODÈLE ÉCONOMIQUE ?

« Ce projet de régénération urbaine est une initiative entièrement privée. »

Comme toutes les fondations, nous développons un programme de mécénat. Notre partenaire principal est l’entreprise Ferrarelle [eau minérale italienne] car elle finance certaines de nos activités. Le reste est financé par les locaux que nous louons. Nous ne sommes pas financés par les institutions publiques, ce projet de régénération urbaine est une initiative entièrement privée.

 

QUELS SONT LES FUTURS DÉFIS AUXQUELS VOUS DEVREZ FAIRE FACE ?

Foqus connaît actuellement une forte croissance car nous nous engageons davantage auprès des habitants du quartier. Nous devons concevoir sans cesse de nouvelles manières de promouvoir les initiatives tout en identifiant clairement les parties prenantes de ces projets. Cet objectif ne doit en aucune manière nous faire oublier notre priorité qu’est le travail avec les habitants du quartier.

 

QUEL A ÉTÉ L’ÉLÉMENT DÉCLENCHEUR QUI A PERMIS LA CRÉATION DE FOQUS ?

Nous sommes dans un quartier manquant cruellement de services, que ce soit en termes d’éducation ou de développement personnel. Nous avions l’occasion d’aider et de partager un projet avec d’autres personnes. Pour nous, la lutte contre l’exclusion sociale commence par l’Éducation et la Culture. Nous ne pouvions pas manquer ce rendez-vous !

 

OÙ TROUVES-TU TA MOTIVATION ?

L’Éducation est au cœur de ma vie professionnelle depuis le début, j’ai toujours ressenti le besoin d’accompagner les enfants dans leur développement grâce à des nouvelles méthodes d’apprentissage.

 

SI TU DEVAIS DÉFINIR TON ENGAGEMENT EN UN MOT, ADJECTIF OU SENTIMENT…

Je dirais la « stupéfaction ». J’aime me laisser surprendre par la vie et les opportunités qu’elle nous offre.

« Pour nous, la lutte contre l’exclusion sociale commence par l’Éducation et la Culture. Nous ne pouvions pas manquer ce rendez-vous ! »

 

crédit photo : Thomas Tichadou et FOQUS

Un commentaire

  1. Christine Tichadou Bourcheix

    Pour avoir parcouru ce lieu et l’avoir vu vivre, je dis: Chapeau bas, madame! Pari réussi, il y a de la vie à tous les étages! Très dommage que la ville de Naples ne soutienne pas une telle réalisation ou d’autres dans ce quartier si typique. Il y aurait tant à faire! Une superbe réalisation!

    J'aime

Partage ton avis !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :